Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Et maintenant un Observatoire de la haine
Et maintenant un Observatoire de la haine

27 décembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Et maintenant un Observatoire de la haine

Et maintenant un Observatoire de la haine

Et maintenant un Observatoire de la haine

Pre­mière dif­fu­sion le 09/09/2020

Où étiez-vous le 24 juillet 2020 ? En vacances ? Au travail, en pensant aux vacances passées ou futures ? Masqués ? Pas masqués ? En quarantaine ? Quoiqu’il en soit le texte n°59 du Journal Officiel du jour vous a sans doute échappé. Il acte la naissance de l’Observatoire de la haine par le CSA. Petite visite.

Objectifs et gouvernance

Les mis­sions sont :

  1. D’analyser les con­tenus relat­ifs à la haine en ligne, notam­ment en les quantifiant.
  2. D’améliorer la com­préhen­sion de ce phénomène, notam­ment en suiv­ant son évolution.
  3. De favoris­er le partage d’information entre les dif­férents acteurs con­cernés, publics et privés.

L’Observatoire est présidé par le prési­dent du CSA (voir notre arti­cle sur Roch-Olivi­er Maistre) ou son représen­tant. Les ser­vices sont assurés par ceux du CSA.

Les membres

D’abord tous les GAFAM et assim­ilés : Google, Face­book, Microsoft, Twit­ter, Wikipedia (voir notre arti­cle), LinkedIn, Qwant, Tik Tok, Twitch, Qwant, Yubo, Dai­ly­mo­tion. Tous là en tant que tuyaux et pos­si­bles « trans­met­teurs de haine ».

On trou­ve par­mi les mem­bres qual­i­fiés (liste non exhaustive) :

  • Le CRIF Con­seil Représen­tatif des Insti­tu­tions Juives de France
  • InterL­GBT
  • Ligue des droits de l’homme
  • Licra
  • Obser­va­toire du conspirationnisme
  • SOS Homo­pho­bie
  • SOS Racisme
  • Stop Homo­pho­bie

Big Brother CSA is watching you

C’est comme une recette de cui­sine. Prenez une bonne pincée de volon­té de cen­sure, saupoudrez d’institutions représen­tant les intérêts de minorités actives, liez avec des fonds gou­verne­men­taux et quelques intérêts privés, faites cuire à feu très doux pour obtenir un machin sup­plé­men­taire con­tre la lib­erté d’expression voire d’opinion. Ver­dict : immangeable.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.