Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation
Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

20 décembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Vous connaissez les Décodeurs, financés par Google, et animés jusqu’il y a peu par Samuel Laurent. Samuel Laurent et son employeur Le Monde viennent d’être condamnés pour diffamation envers Olivier Berruyer, animateur du site Les Crises.

Rappel des faits

Le 16 févri­er 2017, Samuel Lau­rent traitait Olivi­er Berruy­er de faus­saire, reprenant sans aucune véri­fi­ca­tion les accu­sa­tions d’une uni­ver­si­taire de Rennes, Cécile Vais­sié, dans son livre Les Réseaux du Krem­lin en France. Un mois plus tard, s’appuyant sans doute sur le même livre, le 17 mars 2017, Adrien Senecat pub­li­ait dans Le Monde un dossier sur « l’industrie de la dés­in­for­ma­tion », accu­sant Olivi­er Berruy­er d’approximations, d’erreurs volon­taires et d’avoir sup­primé 600 de ses arti­cles que l’on pou­vait sup­pos­er fau­tifs. Le 16 juin 2019 Cécile Vais­sié était con­damnée à vers­er à Olivi­er Berruy­er 4.500 € au titre des dom­mages et intérêts et rem­bourse­ment des frais de jus­tice 

Les arroseurs arrosés

Le tri­bunal de Paris a con­damné Adrien Senecat, Samuel Lau­rent et Le Monde par un juge­ment du 17 décem­bre 2019 pour diffama­tion. Louis Drey­fus, directeur de la pub­li­ca­tion et Adrien Senecat à 1.500 € d’amende et 3.500 € de dom­mages et intérêts. Samuel Lau­rent est con­damné à 500 € d’amende et 2.500 € de dom­mages et intérêts. Ces sommes inclu­ent une par­tie des frais de justice.

Samuel Lau­rent qui s’était illus­tré par un arti­cle fameux sur le Pacte de Mar­rakech que nous avions décor­tiqué ici a depuis quit­té les Décodeurs pour des enquêtes dans le même quo­ti­di­en du soir.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.