Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | YouTube (Google) censure à tout va sur l’élection américaine
YouTube (Google) censure à tout va sur l’élection américaine

31 décembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | YouTube (Google) censure à tout va sur l’élection américaine

YouTube (Google) censure à tout va sur l’élection américaine

YouTube (Google) censure à tout va sur l’élection américaine

Pre­mière dif­fu­sion le 14/12/2020


Si Biden finalement l’emporte, ce sera la victoire de Big Money, Big Media et Big Tech. Pour ce qui concerne Big Tech, vous trouverez en bas une nouvelle charte de YouTube (Google) et son 5ème paragraphe (traduit ci-dessous en français) qui indique que tout contenu sur la fraude massive qui s’est (ou se serait) produite sera désormais écarté.

Par ailleurs on notera le silence assour­dis­sant des médias “main­stream” français sur la requête d’an­nu­la­tion du scrutin dans les qua­tre états les plus litigieux (Penn­syl­vanie, Wis­con­sin, Michi­gan, Georgie), en rai­son de l’in­con­sti­tu­tion­nal­ité des lois élec­torales qu’ils ont émis­es sur le vote par cor­re­spon­dance, par 19 états auprès de la Cour suprême.

Voir notre arti­cle sur Big Broth­er et l’élection améri­caine.

Traduction de la nouvelle politique de YouTube (Google)

« Hier était la date lim­ite pour la clô­ture de l’élection prési­den­tielle améri­caine et le nom­bre d’états qui ont cer­ti­fié leurs résul­tats est suff­isant pour que le prési­dent soit élu. Con­sid­érant ce fait, nous inter­dirons tout con­tenu à par­tir de ce jour (et ensuite) qui dés­in­formerait le pub­lic en allégeant que des erreurs ou des fraudes éten­dues ont changé le résul­tat de l’élection de 2020, con­for­mé­ment à la ligne que nous avons choisie con­cer­nant l’historique des élec­tions prési­den­tielles améri­caines. À titre d’exemple nous sup­primerons toute vidéo étab­lis­sant qu’un can­di­dat a gag­né grâce à des erreurs de comp­tage ou des pannes de logi­ciel. Nous met­trons cette poli­tique en place ce jour et l’étendrons dans les semaines à venir. Comme tou­jours, les infor­ma­tions et les com­men­taires sur ces sujets seront disponibles sur notre site si le con­texte édu­catif, doc­u­men­taire, sci­en­tifique ou artis­tique se révèle suffisant ».

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.